Le parcours d’engagement des bénévoles, au sein des Universités Populaires

Comité Régional des Universités Populaires Rhône-Alpes

Formation N°5 proposée par le C.R.U.P. Rhône Alpes dans le cadre du contrat pluriannuel avec la Région.

Cette journée de formation s’est déroulée, le 3 décembre 2015

au lycée professionnel du Clos d’Or de Grenoble.

La formation était assurée par Virginie POUJOL, directrice du L.E.R.I.S. (Laboratoire d’études et

de recherches sur l’intervention sociale http://www.leris.org ) à Montpellier.

Au programme :

Matin :

Les finalités des UP : Reposer le cadre d’intervention et clarifier les finalités et les objectifs

Être bénévole et/ou acteur dans une université populaire : Clarification des concepts et du

contexte, définir les objectifs de l’association envers les bénévoles, acteurs, auteurs…

Synthèse de la matinée

Après-midi :

Accompagner le passage du consommateur à l’acteur : Déterminer le parcours d’engagement

des bénévoles, déterminer les incontournables pour mettre en oeuvre ce parcours

la communication : Définir une communication selon un projet

Évaluation : Mesurer l’évolution des postures

Synthèse : Avoir une vision d’ensemble des acquis de la journée.

Pour renseignements complémentaires,

prendre contact

V.-Poujol-et-publicjpg[1]

Pour renseignements complémentaires, prendre contact avec les responsables du C.R.U.P. Rhône-Alpes

 

Plaidoyer pour la culture populaire

« Alors que les crises se succèdent, la culture est plus que jamais nécessaire. » …

Les membres du Conseil d’administration de l’AUPF et tous les heureux invités à la belle soirée festive du 15è anniversaire de l’UTL d’Auch-Gascogne ont récemment (21/03/2015) eu la chance de découvrir en direct le plaidoyer, humaniste et engagé, du sénateur-maire Franck MONTAUGÉ.

Discours maintenant accessible à tous:

S’adressant aux membres et aux dirigeants de l’Université du temps libre Auch-Gascogne qui fêtait son quinzième anniversaire, le sénateur-maire Franck Montaugé a rendu hommage au travail d’une association qui oeuvre inlassablement depuis des années dans le champ de la culture populaire. « Je salue le mouvement de l’éducation populaire qui inspire votre démarche. Promouvoir l’éducation en vue de l’amélioration du système social, c’est le but de ce courant d’idées qui vise à ce que chacun puisse s’épanouir et trouver sa place dans la société » … à suivre sur  le blog de Franck MONTAUGÉ

Échanger, communiquer entre UP quand « L’ACTUALITE NOUS BOUSCULE JUSQUE DANS NOTRE ACTION »

Merci à Louis CAUL-FUTY (UP Savoie Mont-Blanc), membre du Bureau AUPF, pour cette mise à disposition d’un document de réflexion et échange, pertinent tout autant pour la « Fédé » que pour l’AUPF :

La tragédie de ce mois de janvier et le contexte socio-historique préoccupant qui l’explique interpellent l’Etat, les Institutions, les Citoyens. Ils nous bousculent dans notre action culturelle et éducative.

(…)

Comme à d’autres périodes décisives, la situation sociale actuelle porte en elle les conditions de son dépassement vers de nouvelles représentations de soi et du monde. Encore faut-il l’aide d’une culture active, de savoirs critiques.

(…) Poursuivons notre réflexion sur les champs d’interventions, les moyens, les méthodes, les enjeux, les publics…

Essayons de hiérarchiser nos priorités d’interventions en fonction des domaines où se cristallisent les enjeux de société, en montrant des collaborations avec d’autres associations éducatives.

Collaborons, communiquons entre UP ; faisons appel à la Fédé [1] pour coordonner nos pratiques…

Produisons, proposons des savoirs, des valeurs. Partageons des valeurs sur lesquelles peuvent se construire des réalités nouvelles qui invitent les populations à participer à la construction de leur histoire.

[1] Louis fait ici référence à la Fédération des UP de Savoie pour laquelle le texte a été dans un  1er temps rédigé 

Déclaration commune et appel de RÉSONNANCES – revue d’éducation populaire

Déclaration commune et appel de RÉSONNANCES – publiée par :

TheatreForumArcEnCielTheatreCooperatif

  • Extrait :

CONSIDÉRANT que l’état actuel de notre société est parvenu à un point de blocage et de tension tel qu’il met en danger son avenir même (…)

NOUS INVITONS les acteurs historiques de l’éducation populaire à solliciter toute la richesse des pratiques et des savoirs qu’ils ont accumulés et enrichis à travers leurs engagements pour contribuer activement à reconstruire une manière de faire société qui puisse redonner sens et beauté à la vie de tous, sous peine de la disparition progressive de ce qui fait notre humanité.

Février 2015
Premiers signataires􀀀:
Jean BOURRIEAU, Yves GUERRE, Christian MAUREL.

%d blogueurs aiment cette page :