Qu’apporte l’AUPF ? … « Un terreau sur lequel germent des idées cueillies par celles et ceux qui les trouvent belles »

fleurL’AUPF vue du Berry ; pour Michel Marc, président de l’UP Berry, le réseau AUPF est un gisement d’idées…

Le réseau AUPF : un gisement d’idées

 » Le petit texte qui suit a pour objet, s’il en est besoin, de donner quelques exemples illustrant la grande utilité du réseau. Et donc, de donner des raisons d’y adhérer.
La première de ces raisons n’est pas la plus mince. Elle tient tout simplement dans l’échange auquel se livrent les UP de leurs malheurs et bonheurs. En effet, si savoir que telle UP a rencontré une difficulté que sa propre UP a connue ne fournit pas nécessairement la solution, cela aide à comprendre que l’on n’est pas forcément à cours de compétences, mais que la difficulté est bien réelle. Certes, il faut ensuite dépasser ce stade du constat, mais se sentir moins seul redonne du cœur à l’ouvrage.
Le réseau vaut par bien d’autres apports. Chaque année, au hasard des rencontres (CA, ateliers du colloque…), les expériences et réussites des différentes UP, quelle que soit leur taille, font le miel des uns et des autres. Et comme des exemples valent mieux qu’un long discours, évoquons quelques idées butinées par l’UP du Berry (Bourges) lors de ces échanges. »

Quelques exemples concrets

Voici quelques années, ce furent nos amis des UP d’Autriche qui relatèrent une belle initiative qui permettait de mettre en contact des ados et des personnes du troisième âge. Le prétexte à ces rencontres intergénérationnelles étaient la cuisine : celle que consomment les ados, et celle que consommaient au même âge leurs anciens. A Bourges, nous nous sommes inspirés de cela, et avons fait se rencontrer des élèves de CE2 des quartiers Nord de Bourges (plus de 20 ethnies différentes) et des personne âgées d’une maison de retraite du sud de la ville, autour de la thématique des jeux d’enfants. Au début, les élèves disaient qu’ils allaient voir « les vieux » ; après quelques rencontres, ils disaient aller voir « leurs papis et mamies », eux dont les ancêtres étaient restés en Afrique, en Asie…
Plus récemment,
– c’est un montage cours d’anglais, qui a été directement inspiré d’un témoignage de nos collègues et amis de l’UPRO ;
– c’est aussi la riche intervention d’Alberto Galazzo (UP de Biella, Italie du Nord) au colloque d’Annemasse-Genève qui nous a amenés à réfléchir sur nos modalités d’intervention hors Bourges, dans les territoires ruraux et les petites localités [1] du Cher. Et du coup, c’est tout le Comité directeur qui réfléchit à une technique d’analyse des besoins des populations concernées. Nous espérons bien, après que nous aurons établi une méthodologie, mener à bien cette analyse et ainsi intervenir à meilleur escient dans les territoires ciblés.

Butiner et essaimer

Des exemples comme ceux-ci, nous pourrions en citer encore. Mais il ne faudrait pas penser qu’à Bourges, on butine sans rien donner. Il est arrivé à plusieurs reprises que nos idées fassent florès ailleurs : le slogan de l’AUPF (et le titre de son organe : le Savoir partagé) était, au départ, le slogan de l’UP du Berry. De même, l’idée de la double tarification, pour inciter les auditeurs à s’inscrire tôt, est berruyère. Il en va de même pour un certain nombre d’activités…
A cela, nous pourrions ajouter les interventions assurées par des membres de l’UP Berry dans le cadre de son rôle d’UP-ressource [2] : ce fut le cas à Moulins, à Brive, à Limoges, à Le Blanc, et récemment en Martinique.

L’AUPF, un terreau sur lequel germent des idées cueillies par celles et ceux qui les trouvent belles

Que retenir de ce modeste témoignage ? Que la force de l’AUPF réside dans ces échanges, formels ou non, dans cette mise en commun d’idées, à laquelle contribue d’ailleurs largement la rubrique « Initiatives » du « Savoir partagé ».
L’AUPF, c’est un réseau qui croit dans les mêmes valeurs, et les défend, et c’est un terreau sur lequel germent des idées cueillies par celles et ceux qui les trouvent belles.

[1] Territoires ruraux : voir aussi sur ce même thème : « Faire vivre les territoires ruraux », témoignage de l’UPRO de Digne les Bains

[2] Les UP-ressource du réseau AUPF : les UP (ou UTO, UPT, UI ….) : « UP » qui se sont engagées à suivre et parrainer (pendant les 2/3 premières années) des porteurs de projet d’UP dans leur région.

Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :